«Cet objet qui a deux fonctions opposées: à la fois de ne pas vouloir d'eau (la repousser) et en vouloir (la contenir)» René Magritte

La couleur bleu se résume dans sa forme physique à une longueur d'onde entre 446 et 520 nm perçue par l'œil humain comme un bleu cyan allant, suivant la luminosité, à une teinte plus sombre comme le bleu de Prusse.

Une simple onde donc et pourtant,- quelle riche symbolique de la couleur bleu dans des nombreuses civilisations et cultures!

Le bleu est une des trois couleurs primaires. Elle est la couleur du ciel et par réverbération celle de la mer et des océans d'où, - l'expression « bleu marine ». C'est ce qu'on peut lire dans WIKI, le fameux dictionnaire online et c'est ce qu'on apprend sur les bancs scolaires en cours de physique.

La couleur bleu m'inspire justement parce qu'elle est la couleur du ciel et celle de la mer par réflexion. Elle est donc associée souvent à l'eau. Cette association du bleu à l'eau m'intéresse le plus car l'eau est la matière première et "primaire" essentielle pour les organismes vivants connus.

Le bleu clair "céleste" recouvrait les murs des nécropoles égyptiennes et symbolisait le seuil qui sépare les hommes des dieux, de l’au-delà, de l’immortalité.

La culture chrétienne associe le bleu au manteau de la Vierge, qui couvre et voile la divinité, à l'infini et à l’apparition divine.

Je fais toujours recours aux symboles dans mes œuvres afin d'aborder le réel sous un angle différent, exprimer les ressenties "invisibles", ce que le verbe ne peut définir, ce qui nous dépasse.

Dans le projet "Blue glasses" j'utilise l'imagerie d'un simple verre d'eau. La connotation symbolique du bleu immatériel, transparent, plein "d'accumulations des vides" est développée en même temps que le fameux concept philosophique du "verre à moitié plein ou vide" selon la perception du spectateur. Une même réalité peut être perçue différemment. Soit le verre est plein de "vide", soit il est vide de "plein", ou plein.

Traditionnellement dans la nature morte hollandaise du XVII s, le verre à moitié plein (ou vide) symbolisait le temps qui passe Alors, oui, le temps, l'immatériel, l'infini, le début et la fin, le vide et le plein,- voilà les sujets que je voudrais méditer un instant même très longuement, à l'infini! Juste prendre son temps…

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly